Logo Restaurant-Brasserie la Cène
2016
2015
2014
2013
2012

 

 

 

 

 

J'ai décidé avec mon ami François Gauthier sommelier chez Carlo Crisci d'essayer de faire un vin, mais pas seulement quand le raisin est dans la cuve, cela serait trop facile, nous allons commencer par le début, c'est à dire la taille, une expérience unique d' un an et demi jusqu'à la mise en bouteille.

Que de questions vont se poser à nous face à la nature et à tant de choses que nous ne savons pas ou croyons savoir ! , je pense que cela nous donnera aussi une autre approche du vin.

Nous avons décidés de travailler avec John et Mike Favre vignerons à Chamoson,mes amis de longues dates avec le fils de Mike précisément: Jonathan.

 

 

Nous allons certainement faire un assemblage de Cornalin avec un peu de Syrah et du Cabernet-Franc pour rappeler nos origines ligériennes.

 

 

  

    Vigne Stephane 2 
       

7 mars 2016

Et voila nous y sommes !! L'aventure commence !!

Nous allons principalement nous occupés de la vigne de Cornalin, jeune vigne plantée il y a 6 ans.Plantation mi-haute à 8000 pieds à l'hectare, exposée plein sud, 200 mètres seulement mais suffisant pour débuter. La parcelle n'est accessible qu'à pied...

 

 

La taille !! Nous allons effectuer le système de taille Guyot longue, Jonathan nous explique qu'il ne faut laisser qu'une branche, la branche à fruits, plus une autre en réserve avec 3 yeux mais lesquelles choisir à chaque fois ? Il faut penser aux vendanges de cette année et aussi à l'année prochaine. Grand moment de solitude... Chaque pied est différent et chaque branche ne se présente pas de la même façon évidemment. Nous terminons la matinée un peu soucieux du travail accompli mais Jonathan à l'air assez content de nous, ouf ! première étape réussie.

 

 

 

   Vigne Stephane     

 

 

 

21 mars 2016

Ce matin nous broyons les branches que nous avons coupés la dernière fois. 

 

Ensuite nous plions les branches à fruits, cela consiste à attacher sur le fil de fer cette branche sans la cassée ce qui n'est pas chose facile suivant comment elle est, surtout si elle part à droite alors que l'on doit la plier sur la gauche, toutes dans le même sens, suivant le vent c'est à dire est-ouest. 

Quelques branches se sont cassées... ce qui ne présage rien de bon pour le futur surtout pour les vendanges, reste quand même la branche de réserve. On verra déjà le résultat la prochaine fois je pense.

 

 

 

           Vigne Stephane 3    

 

 

  25 avril 2016 :

 

Comme prévu nous voyons déjà un peu le résultat de notre travail de la dernière fois, plus de peur que de mal, la vigne est vraiment résistante, certaines branches pliées que nous pensions cassées poussent quand même, la sève arrive à circuler, ouf !!! Nous aurons peut-être quelques grappes...

 

Aujourd'hui la tache ne sera pas facile non plus, il s'agit de l'ébourgeonnage.

 

Cela consiste à supprimer certaines pousses indésirables situées sur le bois de l'année précédente.Il faut se fixer un nombre de rameaux par pied, sachant que c'est du Cornalin et donc très capricieux nous n'osons pas trop en retirer.

 

 

Cette méthode permet en partie de réguler les rendements, nous préférons jouer la sagesse au départ, nous pourrons toujours rectifier au fur et à mesure si nous avons laissé trop de branches.Ce travail nécessite aussi une réflexion pour cette année mais aussi pour l'année prochaine.

 


 

   Vigne Stephane 4  

 

 


30 mai 2016:

 

Aujourd'hui nous retournons à la vigne pour le palissage. 

Cela consiste à mettre les branches dans les fils pour maintenir les branches, de plus nous en rajoutons un autre provisoire celui-ci.

  

Quelle surprise quand nous arrivons sur place !! Une vrai forêt vierge !!! La vigne a réellement beaucoup poussée depuis notre dernier passage, il était temps que l'on vienne. Le travail va assez vite, ce n'est pas très compliqué.

Nous sommes un peu inquiet quand à la quantité de grappes, nous avons l'impression de ne pas avoir beaucoup de raisins, nous savions que le cornalin était capricieux...

 

 

 

  Vigne Stephane 6 
     

 

 

Vigne Stephane 5   

 

 

 

4 juillet 2016:

 

Aujourd'hui nous allons effeuiller, c'est à dire retirer un maximum de feuilles pour que le raisin puisse murir et en même temps s'aérer, cela évitera aussi les maladies et également supprimer les jeunes pousses non-fructifères situées le long du pied, et qui détournent la sève à leur profit, cela s'appelle l'épamprage, il y a vraiment beaucoup de feuilles, le travail est long et pas ce qui il y a de plus intéressant.  

Ensuite nous avons coupé le bout des grappes, ce qui permettra une meilleure concentration, déjà que nous n'avions pas beaucoup de raisins mais alors là...nous avons dans un rang 8 pieds sans aucune grappe, je vous laisse imaginer.

Après ce travail nous avons coupé l'extrémité des rameaux pour réduire la concurrence qu'ils font à la croissance des grains.

 

Il faut aussi être très attentif aux maladies tel que le mildiou et l'oidium, j'ai fait un traitement préventif à base de souffre, les autres traitements se font à l'hélicoptère à cause que la vigne n'est pas accessible en tracteur

 

 


   

  Stephane vigne 8  

  

Stephane vigne 9 

  

 

 

5 septembre 2016:

 

Après un été ensoleillé, nous revoici à la vigne de Cornalin, il s'agit ce matin de retirer les dernières feuilles qui auraient repoussées devant les grappes, cela va permettre de bien aéré, ventilé et ensoleillé les raisins.

On se rends un peu plus compte maintenant de la quantité de raisins, je pense que cela sera correct, on s'est même dit que si tous les pieds avaient donnés des fruits on aurait été obligé de couper.

On est juste au stade ou les grappes déjà bien grosse, changent de couleur, "tournent", c'est vraiment raisin par raisin et à des stades très différents, encore au vert pour certains, mauve, rose, ou noir-violet pour d'autres. 

On se réjouit pour les vendanges prévues aux alentours du 15/20 octobre pas avant, le cornalin est plutôt un cépage tardif.

Nous avons décidés de faire 2 barriques, ce qui fait que le cornalin ne sera certainement plus majoritaire, on verra, mais cela sera plus intéressant et certainement pour un meilleur résultat final.

 

  

 

raisin

 

 


17 octobre 2016:

Les vendanges !!! 

Ce jour tant attendu, nous vendangeons un magnifique cornalin, pas un grain de pourri ou attaqué par une quelconque maladie, malheureusement la quantité n'est pas au rendez-vous, comme prévu, seulement 121 kilos, ce qui correspond à 510 grammes au mètre, (entre nous, les vignerons qui disent faire cela dans leurs vignes je n'en ai pas vu beaucoup...) la vendange fut rapide en 1 heure nous avions tout ramassé.Le raisin titre 95°Oeschlé, ce qui est très bien. 

De ces 121 kilos une fois pressé il n'en restera que 70 litres...heureusement que nous avions convenu d'un assemblage.

Nous avons ensuite amené le raisin à la cave pour l'égrapper, puis il va rester en cuve quelques jours.

 

 

 

 

 

 

24 octobre 2016:

Nous sommes de retour à St Pierre de Clages pour voir notre petite cuve en début de fermentation alcoolique et de macération pour extraire la couleur et les tanins. Le pigeage s'effectue manuellement.Pour l'instant il faut attendre.Juste surveiller la température et que la fermentation se termine bien, c'est à dire que tous les sucres se transforment en alcool.

 

 


 Vigne11.16

 

 

 

21 novembre 2016:

 

Le rendez-vous est pris à 8 heures à la cave à Chamoson. Nous commençons par déguster des échantillons de vins pas finis pour savoir ce que nous allons assembler dans les tonneaux.

Tout d'abord le cornalin,d'ou nous sommes très content du résultat à ce stade, ensuite nous goutons le cabernet, le merlot ainsi que la syrah. La syrah que nous éliminons car elle est déjà très marquée épices et nous avons peur qu'elle prenne le dessus.

Les vins ont des magnifiques couleurs, le reste n'est pas facile à analyser à ce stade de la vinification.

Après notre décision nous entonnons donc les 2 tonneaux de 110 litres de la maison Tarin, (chêne français, moyenne chauffe).Une est neuve et l'autre de 2 ans. Nous voyons vraiment aujourd'hui le résultat de notre travail, et je dois dire que nous sommes assez heureux de cette journée.

Maintenant il faut attendre que la deuxième fermentation se produise, entre 1 à 3 semaines si tout va bien. 

Ensuite il faudra recaper, c'est à dire remettre un peu de vin dans le tonneau pour qu'il soit toujours plein, pour éviter l'oxydation, du à l'évaporation, appelé aussi part des anges.

Nous pensons laisser le vin au minimum 12 mois en fût, nous ne sommes pas pressés, on verra cela au fur et à mesure de l'évolution.

 

 

 

 Barrique

 



 


design: Pan! code: Wori
 
Evenements
Newsletter
Réservations
026 321 46 46
info@lacene.ch